Actualités sur le gaz : exploration et extraction, acteurs, technologie, consommation, ...

Engie à pied d'œuvre pour sécuriser le filon du gaz en France

gaz naturel Engie GRTgaz France coronavirus
Rédigé par

En pleine épidémie de coronavirus, les équipes d'Engie et de GRTgaz sont à pied d'œuvre pour sécuriser le réseau gazier français.

Engie et sa filiale GRTgaz ont échafaudé un plan pour assurer la sécurité du réseau gazier et assurer la continuité du service public du gaz naturel sur l'intégralité du territoire. L'enjeu est de taille en ces temps d'épidémie de coronavirus notamment car les équipes de GRTgaz qui assurent le transport du gaz naturel sur la quasi totalité du pays doivent dans le même temps être en capacité d'en assurer la sécurité 24h/24 et 7j/7.

C'est dans cette optique que l'opérateur a d'ores et déjà pris le taureau par les cornes en réorganisant le mode de travail de ses équipes pour que cela n'impacte ni la santé des salariés ni la sécurité du filon gazier. Dans cette optique, une équipe de salariés de GRTgaz est mise au chômage partiel afin qu'elle constitue une équipe de réserve si la les équipes encore sur le pont venaient à devoir s'arrêter pour cause de maladie. Car au lieu de découper les plages horaires selon le principe habituel des trois-huit, il s'agit à présent de faire travailler les équipes durant douze heures d'affilée.

Le DRH d'Engie Pierre Deheunynck s'est ainsi rapproché de la ministre Elisabeth Borne afin que le cadre juridique de cette nouvelle organisation soit créé car "de tels aménagements nécessiteraient une adaptation transitoire du droit du travail sur laquelle nous avons échangé lors d'une réunion au ministère de la Transition écologique vendredi". Suite à quoi, la ministre a précisé que "des dispositions réglementaires" sont en passe d'être prises afin de "lever tous les freins éventuels".

En termes d'organisation interne, les techniciens de GRTgaz sont ainsi invités à ne pas passer par l'atelier mais d'effectuer uniquement le trajet entre leur domicile et leur lieu d'intervention, afin d'éviter autant que possible tout risque de transmission ou de contamination. Même son de cloche pour ceux devant effectuer des travaux de mise en sécurisation chez les consommateurs ou les appels d'urgence. Enfin, le déploiement du nouveau compteur de gaz Gazpar va très certainement être interrompu pour plusieurs semaines.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

À la Une aujourd'hui